Comparaison de conditionnements carton pour champignons frais (fév. 2021)

Date : février 2021

Méthode :

Analyse ACV ciblée, orientée bilan carbone et eutrophisation. Différents outils ont été mis en oeuvre, dont BEE (Bilan Environnemental des Emballages) de CITEO, d'une part, et l'extrapolation de données obtenues sur des applications similaires (littérature scientifique récente), d'autre part.

Objectif de l'étude :

Les objectifs de cette l'étude consistent à quantifier les enjeux en termes d’impacts environnementaux entre deux solutions de barquettes carton de même contenance, mais de dimensions et poids différents (16 g / 28 g) :

  1.  Contribution à l'effet de serre et indicateurs associés : consommation d'énergie et acidification de l'air.
  2. Eutrophisation de l'eau.

 

Principaux résultats : 

Les chiffrages sont établis sur la base des données fournies et ne valent que pour les conditionnements (barquettes carton) considérés.

Les résultats obtenus démontrent que les indicateurs sont dégradés par l'augmentation du poids et de la dimension de la barquette. Cela aurait des conséquences significatives sur le bilan environnemental de l’UVC :

  • L’utilisation d’une barquette de 28 g amène une augmentation de 62% d’émissions GES par rapport à une barquette de 16 g. Ce choix ferait par ailleurs augmenter les émissions GES totales (champignons et conditionnements associés) de 15% (1 790 kg eq CO2 au lieu de 1 544 kg eq CO2).
  • En terme d'eutrophisation, ce choix entrainerait une augmentation de 74% des impacts sur l’eau par rapport à une barquette de 16 g (+9% en considérant l'ensemble champignons et conditionnement).

Cette étude pourra être par la suite poursuivie par une analyse de valeur, tenant compte de certaines remontées terrain, concernant le gain en démarque obtenu.